Blog – Left Sidebar

Les champs d’énergie de la Terre

by 25 mai 2013

On dit que l’équilibre entre les rayonnements du cosmos et les rayonnements de la Terre fait la santé de l’homme. Des expériences ont montré que des souris placées sous une plaque de plomb, les isolant des rayonnements, meurent en une semaine.

Les rayonnements de la Terre proviennent des radiations des métaux présents dans notre Planète.

La Terre se comporte comme une sorte de dynamo auto-entretenue qui génère un champ magnétique considérable (c’est ce champ qui dévie l’aiguille de la boussole et qui nous protège de certaines perturbations cosmiques tel que les vents solaires). Ce champ est variable dans le temps et il s’est même inversé des centaines de fois depuis l’origine de la Terre.

Si on s’intéresse à la structure de notre planète, elle est constitué de plusieurs « couches ». Parmi elles :

– L’écorce terrestre, subdivisée en croûte continentale et en croûte océanique : La croûte continentale est composée essentiellement de granite. Elle a une épaisseur de 30 km à 100 km sous les massifs montagneux. La croûte océanique a une épaisseur d’environ 5 km. Elle est essentiellement composée de roches basaltiques. L’aluminium est le métal le plus abondant de cette écorce terrestre. On y trouve aussi beaucoup de silicium.

– Les manteaux supérieur et inférieur : le manteau supérieur est formé essentiellement de roches telles que la péridotite (ses minéraux sont : olivine, pyroxène, grenat). Le manteau terrestre total (supérieur + inférieur) représente 84 % du volume terrestre. On trouvera surtout du silicium et du magnésium.

– Les noyaux externe et interne : le noyau externe est essentiellement composé de fer à 80-85 %, plus environ 10-12 % d’un élément léger non encore déterminé parmi le soufre, l’oxygène et le silicium, et enfin de l’ordre de 5 % de nickel. Le noyau interne est essentiellement métallique, composé d’un alliage de fer (80%) et de nickel (environ 20 %). Les noyaux externe et interne représentent 15 % du volume terrestre.

Schema de la croute terrestre

Rappelons nous la loi de Planck : « tout métal chauffé irradie, et cela d’autant plus qu’il est chauffé davantage ». La Terre étant constituée de ces métaux chauffés à très forte température, cela provoque des rayonnement. On a pu ainsi mesurer par exemple que la température des roches atteint environ 300 °C à 10 kilomètres de profondeur. Plus on se rapproche du noyau, plus la température est élevée. Des calculs récents ont d’ailleurs revus à la hausse les températures du noyau, qui évolueraient entre 3 800°C et 5 500°C selon la profondeur. Une partie de la chaleur interne de la Terre (50 %) est produite par la radioactivité naturelle des roches par désintégration de l’uranium, du thorium et du potassium.

Les rayonnements venus de la Terre ne nous parviennent pas uniformément. Ils viennent sous la forme de maillages d’énergie (à l’image d’un filet). Chaque métal a son propre maillage et ses dimensions sont fonction de sa quantité présente sur notre planète. Chaque maillage est unique par ses dimensions : longueur, largeur et épaisseur. Par exemple, le nickel, métal très répandu, a sous nos latitudes, un maillage de 2 mètres par 2 mètres 50 et une épaisseur de 20,7 cm. Le fer a les dimensions 4 mètres sur 4 mètres et une épaisseur de 39,6 cm. Le cuivre a les dimensions 10 mètres sur 10 mètres et 29,7 cm d’épaisseur. L’argent, plus rare, a 350 km sur 400 km et une épaisseur de 36 cm. L’or, encore plus rare, a un maillage de 400 km par 350 km (555 au niveau de l’équateur) et une épaisseur de 72 cm.

Certains métaux ont un maillage orienté parallèlement à l’équateur et à l’axe de la Terre. D’autres ont leurs maillages orientés à 45°. Le nickel et l’or suivent les méridiens et les parallèles terrestres. Le fer et l’argent sont à 45°. L’or et l’argent ont des maillages couplés et les mêmes points de rencontre. D’ailleurs, une majorité des temples et autres cathédrales sont installés sur des croisements simples ou doubles du maillage de l’or.

Il existe certains métaux rares dont les radiations sont bénéfiques aux êtres vivants. Parmi eux, le platine, l’uranium, le sélénium, le palladium, le lithium, le magnésium, l’antimoine (élément chimique semi-métallique de la famille des pnictogènes), le titane…

Les maillages sont donc carrés ou rectangulaires. Tous ont un commun cette caractéristique : après 9 rayonnements normaux, il y a un rayonnement double (dans les deux sens). Ainsi, l’or peut passer de 72 cm à 144 cm, celui de l’argent de 36 et 72 cm, etc.

L’Homme possède en très petite quantité chacun de ces métaux dans le corps. On les utilise d’ailleurs par se soigner par les oligoéléments ou en homéopathie.

Le nickel et le fer sont les maillages qui nous apportent presque entièrement cette énergie nécessaire venue de la Terre.  Les autres métaux, dont le maillage est plus espacé, ne sont pas indispensables en permanence à notre santé.

Les courants telluriques se forment à environ 100 km au-dessous de l’écorce terrestre et montent vers la surface de la Terre en suivant les failles géologiques de grande profondeur et les cours d’eau souterrains. Ces courants telluriques sont dus à l’effet d’induction produit sur le sous-sol par les variations du champ magnétique terrestre. Les courants telluriques traversent les couches concentriques terrestres et viennent former en surface un vaste quadrillage. Ils forment une énergie ressentie par les organismes vivants.

Schema de la structure de la Terre

Vous avez peut-être entendu parler des réseaux Hartmann, Curry et Peyré ?

  • – Le réseau Hartmann est celui du nickel.
  • – Le réseau Curry est celui du fer.
  • – Le réseau Peyré est celui du cuivre.

Voila la géobiologie démystifiée.

Parfois, sur certains endroits, on ne peut recevoir correctement cette énergie indispensable du nickel et du fer. Cela est souvent dû à la présence de courants d’eau souterrains et de failles géologiques. De ce fait, il peut être utile de demander conseil à un géobioloque avant d’implanter votre maison.

Cet article est une synthèse des informations extraites de Wikipédia et du livre de Georges Prat « Précis cartésien de géobiologie », éditions Arkhana Vox, ISBN : 978-2-906588-52-3.

Utiliser les couleurs

by 18 mai 2013

En chromato, on considère qu’un traumatisme (une entorse par exemple), est une pathologie provoquée par la pénétration du froid. En général, on applique de la glace sur la zone douloureuse. La glace provoque une réponse du corps : la défense chaleur.  Le corps va ainsi évacuer l’hématome et « nourrir » les zones lésées. Il s’avère qu’on peut remplacer la glace par de la lumière rouge pour obtenir le même résultat, voire supérieur. Le corps décode la lumière rouge comme une énergie physique froide et il répond par la chaleur. Il est aussi possible d’utiliser l’oligoélément fer à dilution homéopathique dans une pommade en application locale pour obtenir les mêmes résultats. La longueur d’onde est la même.

Plus généralement, chaque couleur utilisée en chromato fait réagir le corps avec une énergie précise : il répond par l’énergie opposée (Yin/Yang).

Ainsi, le rouge est décodé froid et l’organisme répond par la chaleur.

Le bleu est décodé sécheresse et l’organisme répond par l’humidité.

L’orange est décodé chaleur et l’organisme répond par le froid.

Le vert est décodé humidité et l’organisme répond par la sécheresse.

Introduction à la chromatothérapie

by 16 mai 2013

La chromatothérapie existe depuis le début des années 80. C’est une médecine énergétique puisqu’elle utilise les caractéristiques vibratoires de certaines longueurs d’onde de la lumière pour provoquer une réponse énergétique au niveau de l’organisme.

Comme son nom l’indique, elle permet de soigner par les couleurs. Il existe en effet une relation étroite entre les énergies de notre corps et les couleurs. Cette discipline va travailler avec 6 couleurs de base et chacune a des caractéristiques particulières. Par exemple, le bleu va être utilisé pour traiter un excès de sécheresse locale.

Ce sont les caractéristiques vibratoires de la lumière qui vont nous intéresser et non l’intensité. On est toujours très en dessous des maximums d’intensité physiologique donc le corps ne verra pas une agression en ces traitements. Les temps utilisés dans les traitements vont de quelques secondes à quelques minutes.

Si la lumière est capable d’apporter des informations vibratoires, la matière en a aussi les capacités. Les vibrations de la lumière et de la matière provoquent des réponses identiques. Il a été découvert que les oligoéléments ont des longueurs d’onde comparables à celles de la lumière visible. En conséquence, chaque oligoélément provoque une réponse énergétique et biologique en phase avec les connaissances de la chromatothérapie. On pourra utiliser les oligoéléments en application locale ou par voie digestive à la place ou en complément du traitement par rayonnement lumineux.

On peut utiliser la chromatothérapie en rayonnement direct de la zone atteinte, sur les yeux (action centrale), précisément sur un point d’acupuncture ou encore par voie orale avec de l’eau ou autre support pouvant enregistrer les informations électromagnétiques.

 

L’élément porteur des informations vibratoires dans notre organisme est l’eau.

Introduction au magnétisme

by 14 mai 2013

L’approche médicale traditionnelle occidentale réduit le corps humain à son unique substrat physique. Pour autant, le corps humain est plus qu’un corps physique. Il est entouré et traversé d’énergie.

Curieusement les physiciens savent depuis longtemps que la matière est liée à l’énergie et que l’énergie est liée à l’information. Il est donc surprenant que les facultés de médecine n’intègrent pas encore cette dimension énergétique dans l’approche thérapeutique.

Certains thérapeutes, médecins généralistes de formation, ont dépassé ce cadre académique très réducteur et ont intégré dans leur approche une dimension énergétique. Ce n’est malheureusement pas encore la majorité d’entre eux. Il faudra encore du temps pour que les cultures occidentales et orientales se rapprochent et « fusionnent »… C’est en tout cas l’intérêt du patient.

Les approches holistiques de certaines médecines douces intègrent cette notion d’énergie.

Le magnétisme est la projection de l’énergie vitale qui s’écoule en tous : cette énergie équilibre et harmonise le corps, l’âme et l’esprit de celui qui est magnétisé.

De nombreuses fresques et des textes anciens (Anaxagore, Aristote, Homère, Pline…) nous montrent que l’imposition des mains est très employée depuis l’antiquité. Vous connaissez probablement des représentations de Jésus de Nazareth, de Apollonius de Thyane, de Simon le Magicien ou des Empereurs romains (Vespasien et Adrien) ou même encore des Rois de France depuis Clovis jusqu’à Louis XV, qui illustrent des impositions des mains aux malades.

Encore de nos jours, de nombreuses cultures de par le monde apportent des soins grâce à cette énergie vitale. Les chinois le nomme « chi », les japonais le « ki », les indiens le « prana »…

De nombreuses techniques thérapeutiques ont été créés pour améliorer la circulation de l’énergie dans le corps humain, par exemple l’acupuncture, utilisée depuis près de 4000 ans en Chine ou le Reiki d’origine japonaise. Le magnétisme en est une autre forme.

Toutes ces approches visent à réguler et améliorer la bonne circulation de l’énergie dans le corps afin de maintenir un bon « fonctionnement ». Le magnétiseur va donc équilibrer, réajuster et augmenter le niveau énergétique des patients en effectuant un transfert d’énergie (souvent depuis les mains) jusqu’à la partie du corps affaiblie ou douloureuse.

Test de magnétisme n°2

by 12 mai 2013

Test du magnétisme n°2 : Momification

Prendre deux éléments d’origine végétale comme deux fruits (citron ou clémentine par exemple) achetés le même jour et conditionnés de la même façon. L’un des deux sera le témoin qui ne sera pas magnétisé et l’autre sera magnétisé chaque jour. *

Prenez le fruit à magnétiser dans votre main en la gardant bien fermée et imaginez une énergie qui entoure le fruit, le pénètre.

Pratiquez cet exercice 15 minutes par jour pendant plusieurs jours.

Le fruit magnétisé devrait avoir rétréci et être devenu dur et sec au bout de quelques jours tandis que le fruit témoin sera déjà à un certain stade de décomposition.

NB : Il est possible de pratiquer cet exercice avec des éléments d’origine animale, comme de la viande ou des oeufs (mais l’odeur dégagée par le témoin peut s’avérer décourageante). Evitez le contact direct avec les mains, qui même propres peuvent amener des bactéries. Placez donc vos mains à une dizaine de centimètres au dessus de l’assiette et visualisez mentalement l’énergie qui s’écoule des mains.

Test de magnétisme n°1

by 12 mai 2013

Test du magnétisme n°1 avec la germination de graines

Déposez la même quantité de graines dans deux assiettes A et B. Les graines seront prises aléatoirement depuis le même paquet.

Dans cette expérience, la première assiette A sera magnétisée et l’autre, B, ne le sera pas. Entre deux séances de magnétisme,

les assiettes devront être placées dans le même environnement (même humidité et même ensoleillement)

Placez les graines sur un coton humide que vous ré-humidifierez tous les trois jours environ. A noter que le test peut s’effectuer aussi avec des boutures de plantes à croissance rapide (ex : lierre) que vous placez dans un récipient contenant de l’eau.

Chaque jour, passez une dizaine de minutes à magnétiser votre assiette A, en plaçant vos mains à une dizaine de centimètres

au-dessus et en « visualisant » une énergie qui sort de vos mains et entre dans les graines ou les boutures, leur apportant

l’énergie dont elles ont besoin.

Il faut compter trois à sept jours pour constater un résultat visible.

Si tout se passe bien, les graines magnétisées (assiette A) ont une croissance supérieure aux autres graines (assiette B).

Ce magnétisme peut être utilisé pour booster la croissance ou soigner les plantes vertes.

Subscribe to our newsletter

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Proin porttitor nisl nec ex consectetur.