La chromatothérapie existe depuis le début des années 80. C'est une médecine énergétique puisqu'elle utilise les caractéristiques vibratoires de certaines longueurs d'onde de la lumière pour provoquer une réponse énergétique au niveau de l'organisme.

Comme son nom l'indique, elle permet de soigner par les couleurs. Il existe en effet une relation étroite entre les énergies de notre corps et les couleurs. Cette discipline va travailler avec 6 couleurs de base et chacune a des caractéristiques particulières. Par exemple, le bleu va être utilisé pour traiter un excès de sécheresse locale.

Ce sont les caractéristiques vibratoires de la lumière qui vont nous intéresser et non l'intensité. On est toujours très en dessous des maximums d'intensité physiologique donc le corps ne verra pas une agression en ces traitements. Les temps utilisés dans les traitements vont de quelques secondes à quelques minutes.

Si la lumière est capable d'apporter des informations vibratoires, la matière en a aussi les capacités. Les vibrations de la lumière et de la matière provoquent des réponses identiques. Il a été découvert que les oligoéléments ont des longueurs d'onde comparables à celles de la lumière visible. En conséquence, chaque oligoélément provoque une réponse énergétique et biologique en phase avec les connaissances de la chromatothérapie. On pourra utiliser les oligoéléments en application locale ou par voie digestive à la place ou en complément du traitement par rayonnement lumineux.

On peut utiliser la chromatothérapie en rayonnement direct de la zone atteinte, sur les yeux (action centrale), précisément sur un point d'acupuncture ou encore par voie orale avec de l'eau ou autre support pouvant enregistrer les informations électromagnétiques.

 

L'élément porteur des informations vibratoires dans notre organisme est l'eau.