Surmatelas

Comme je suis toujours curieux des nouveautés concernant la santé et le bien-être, j'ai testé un surmatelas Es-Prävent. Ce surmatelas se place sur le matelas, sous l'alaise et le drap-housse. Aucun contact corporel n'est nécessaire contrairement à la technologie Earthing des produits américains. (draps, demi draps, draps housse, plaid, drap cocon...). En effet, la technologie Earthing draine votre charge électrique corporelle par contact tandis que le surmatelas Es-Prävent vous protège par isolement. Il convient pour les matelas à mémoire de forme. A l'extrémité du surmatelas, une simple broche reliée à un fil, lequel se termine par une prise que vous branchez sur une prise de terre.

Selon les données du fabricant allemand, cet équipement vous permet de dormir à l'abri de l'électrosmog et de protéger la glande pinéale pour une bonne production de mélatonine. Une fois connecté à la terre, sa présence active génère un champ exempt de pollutions électromagnétiques de toutes natures (électriques, hautes fréquences, telluriques et géopathogènes telles que source, faille ou perturbation du réseau Hartmann sous votre lit).

Ce surmatelas est certifié par l'IGEF (Société internationale de recherche sur la pollution électromagnétique IGEF Ltd.) qui ne semble être qu'une association non officielle et reconnue que des fabricants de produits "anti-ondes". Ce surmatelas existe en 4 tailles : 80x200 cm / 90x190 cm / 140x190 cm / 160x200 et est fourni avec cordon et prise. Il est composé de coton et de carbone conducteur.

Comme tous les produits de santé (médecine conventionnelle comme médecine alternative), il faut casser sa tirelire pour s'équiper.

Sur la partie "bonne production de mélatonine", il m'est impossible de vous le certifier, n'ayant pas les outils pour cela, ni les compétences. Sur la partie "réduction de l'exposition aux ondes géopathogènes", on ne peut que le tester sur le plan "sensible", sans qu'aucun appareil existant ne puisse le confirmer. En revanche, sur la partie "réduction de la tension induite", je peux tester avec mes équipements. Je sors donc mon testeur de courant. Personnellement, j'utilise le Digitech QM1524. Au lieu de brancher les fiches classiques rouge et noire, j'opte pour la rallonge spirale qui permet de tester sa tension à partir de son doigt et un long fil qui permet de brancher directement sur la fiche de terre d'une prise de courant standard. C'est simplement plus commode. Ce testeur est un appareil de mesure qui permet de mettre en évidence la tension induite au niveau du corps par les champs électriques ambiants. Il permet donc de connaître l'impact réel de l'environnement électrique sur le corps humain. Le testeur mesure la différence de charge entre la terre d'un côté, et votre charge corporelle de l'autre. Le résultat indique la mesure du stress basse fréquence que vous subissez dans un environnement donné (lit, poste de travail informatique, etc.). 

testeur de tension induite

Bloc de prise blindé Danell

Un article a déjà été publié sur les recommandations de champs électriques dans l'habitat. Pour rappel, les recommandations sur la valeur de la tension induite au regard de l’habitat sain exprimée en millivots (mV) :

  • <10 mV = pas d’anomalie
  • 10 – 100 mV = faible anomalie
  • 100 – 1000 mV = forte anomalie
  • > 1000 mV=1 V = anomalie extrême

 Je teste au préalable la qualité de ma prise de terre avec un Catohm DT300, j'obtiens 20 ohms. Rien d'étonnant.

Mes contraintes d'espace me contraignent à utiliser une rallonge. J'utilise le bloc multiprise blindé DANELL pour minimiser les perturbations électromagnétiques.

Résultat de la mesure : en ce qui me concerne, passant pas mal de temps à proximité des ordinateurs, je mesure ma tension induite, sans contact avec le surmatelas, à environ 0,7V, ce qui est déjà important. Je m'allonge sur le surmatelas et je mesure 0,069V, soit une tension induite divisée par 10.

J'ai renouvelé ultérieurement le protocole de test dans un autre contexte : Mesures réalisées allongé sur un lit (juste un sommier métallique avec lattes bois sur pieds en bois) :

Individu n°1 :

  • sans surmatelas : 1,95V
  • avec surmatelas mais non relié à la terre : 2,4V
  • avec surmatelas relié à la terre : 0,1V

Individu n°2 :

  • sans surmatelas : 1,87V
  • avec surmatelas mais non relié à la terre : 2,4V
  • avec surmatelas relié à la terre : 0,06V

On peut donc en déduire que cela fonctionne bien, au moins que la partie "tension induite". Attention cependant, les mesures montrent que, si vous installez ce surmatelas, il faut le brancher en permanence sur la terre car s'il n'est pas branché, il semble qu'on obtienne l'effet inverse, la tension induite semble augmenter. Sans mise à la terre, le surmatelas doit probablement se comporter comme une antenne et capte différentes fréquences de l'environnement, ce qui génère au contraire de l'électricité...

Tapis de mise à la terrePour prolonger cette expérience, j'ai testé un tapis de mise à la terre. On le place sous les pieds ou sous le clavier de l'ordinateur. Le contact direct permet de relier son corps à la terre et de ne plus subir la tension induite provoquée par la présence proche d'un ordinateur. J'ai conduit les mêmes tests avec le voltmètre. C'est également efficace.

D'après le livre "Connectez-vous à la Terre", que vous retrouverez dans la bibliographie, se mettre à la terre favorisait le bon sommeil, réduirait les inflammations corporelles, diminuerait les tensions corporelles (dos, articulations...). Une synthèse de ce livre est accessible ici.

Après quelques semaines d'utilisation, je n'ai pas encore constaté de réduction sensible d'un phénomène inflammatoire mais je reconnais que mon sommeil est plus profond. C'est un début.